Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Manger des frites peut aider les producteurs de pommes de terre du Canada pendant la pandémie

Manger des frites peut aider les producteurs de pommes de terre du Canada pendant la pandémie
0
Partages
Partager sur Facebook

Comme plusieurs industries canadiennes, celle de la pomme de terre est en difficulté en raison de la pandémie de COVID-19. La demande pour ce produit a chuté, suite à la fermeture de restaurants à travers le pays.

Les producteurs de pommes de terre demandent donc de l’aide et désirent que nous mangions plus de frites.

«Au Canada, j'estime qu'environ 65% de nos pommes de terre se retrouvent dans un produit de friture», a déclaré Kevin MacIsaac, directeur général de United Potato Growers of Canada. « Tout le monde a demandé aux consommateurs d'acheter autant de frites que possible lorsqu'ils sortent ».

Monsieur MacIsaac affirme que les ventes de pommes de terre fraîches dans les épiceries sont en hausse et que les ventes de croustilles sont en hausse. Ceci parce que les gens à la maison veulent cuisiner. Et les frites sont un excellent plat pour se réconforter.

Mais selon lui, comme des milliers de restaurants ne préparent pas de frites, l'industrie de la pomme de terre est dans une situation difficile.

capture d'écran vidéo - City Newa

Il estime que plus de 200 millions de livres de pommes de terre sont actuellement « dans les limbes », c’est à dire en attente d'être expédiées aux transformateurs. Mais ces transformateurs n'acceptent plus de pommes de terre, car les congélateurs sont déjà pleins. C’est un cercle vicieux.

Mentionnons que le ralentissement du marché mondial n’a pas non plus aidé l’industrie canadienne de la pomme de terre.

«Nous produisons des frites sur le marché intérieur, mais le marché en pleine croissance a vraiment été exporté vers, en particulier, les pays asiatiques», a déclaré le directeur général. « Et bien sûr, comme nous le savons, la Chine a été fermée. »

C'est le contraire d'il y a deux mois, alors que le Canada tentait d'importer des pommes de terre afin de couvrir une pénurie. Il y a maintenant un surplus, qui doit bouger.

« Du côté frais, les pommes de terre dans les bacs des producteurs dans leurs entrepôts, il y a une durée de conservation et elles se détérioreront et finiront par pourrir. Donc, certainement un impact énorme sur l'économie, en particulier sur les producteurs des exploitations agricoles que je représente », a affirmé Dan Sawatzky, directeur de la Keystone Potato Producers Association

capture d'écran vidéo - City Newa

Monsieur Sawatzky a mentionné que des pourparlers sont en cours pour éventuellement vendre des pommes de terre des Prairies canadiennes à l'Île-du-Prince-Édouard, où elles seraient transformées et congelées. Le plan serait de recommencer la recirculation de ces patates congelées sur le marché, quand les restrictions sanitaires du COVID-19 se relâcheront.

En attendant, Dan Sawatzky dit que toute frite supplémentaire que les Canadiens peuvent manger est plus qu’appréciée.

Alors, Canadiens et Canadiennes, si vous voulez vous « sacrifier » pour aider nos producteurs, vous savez quoi faire. Commandez des poutines, préparez des steaks-frites, etc!

Source: City Newa · Crédit Photo: dddd

Nos plus populaires ...