Trucs et Astuces : Listeria: rappel de lanières de saumon
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Listeria: rappel de lanières de saumon

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ma Fourchette dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
729 729 Partages

Si vous avez acheté des lanières de saumon dernièrement, vous êtes peut-être concerné par ce grand rappel qui a lieu en ce moment au Québec et en Ontario. On va tout vous expliquer dans ce texte.

C'est CTV News qui rapporte cette nouvelle qui risque peut-être d'en affoler certains d'entre vous, surtout si vous avez l'habitude d'acheter ce genre de produits. En effet, un grand rappel de lanières saumon au Québec et en Ontario vient d'être effectué par l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Le produit en question est un paquet de "lanières de saumon de l'Atlantique (fumé à chaud) à saveur de poivre noir concassé de marque Dom Reserve", selon les informations que l'on peut trouver sur le site web de l'ACIA.

Quel est le problème exactement avec ce produit ? CTV News explique qu'il serait susceptible d'être contaminé par la bactérie Listeria monocytogenes. Selon les informations de Wikipédia, "la bactérie ingérée dans une nourriture quelconque peut traverser la paroi intestinale et induire divers symptômes tel un état pseudo-grippal, apparemment bénin, notamment chez les femmes enceintes. Les symptômes sont toutefois plus importants chez le foetus et le bébé ou chez les adultes aux systèmes immunitaires affaiblis". 

D'après le site web de l'Agence canadienne d'inspection des aliments, voici les lots concernés: 001996, 002176, 002325, 002371, 002533. Wikipédia explique que "la période d'incubation est longue (2 à 70 jours, souvent entre 1 et 2 mois) ce qui rend le diagnostic plus difficile. De plus, il n'y a aucun signe extérieur que les aliments sont contaminés". Il faut donc être vigilant et si vous avez consommé un de ces produits, vous devez vous rendre impérativement chez le médecin en plus de jeter ou de rapporter le produit en question en magasin.

CTV News indique que tous les lots mentionnés plus haut dans le texte ont été retirés des rayons des épiceries. Ajoutée à cela, l'Agence canadienne d'inspection des aliments a procédé à une enquête pour comprendre comment cette éventuelle contamination a pu se produire. Le site de l'ACIA souligne toutefois que pour le moment, "aucun cas de maladie associé à la consommation de ce produit n'a été signalé". Ce qui est déjà une bonne nouvelle. Il s'agit donc d'une affaire à suivre.

EBook
EBook
Partager sur Facebook
729 729 Partages
Imprimer Sauvegarder sur Pinterest