La grippe aviaire touche deux élevages de volailles en Estrie

Dur coup pour les producteurs...

Ma Fourchette

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a confirmé la présence de grippe aviaire dans deux élevages en Estrie. 

Ce sont les deux premiers élevages touchés par le virus dans la province de Québec.

C’est à Canards du Lac Brome (situé (élevage de St-Claude) qu’on a détecté la grippe aviaire en premier lieu. L'entreprise a indiqué que par précaution, 'élevage de Knowlton a aussi été mis en quarantaine.

Ensuite, le virus a été détecté dans un élevage de volailles non commercial de la MRC du Haut- Saint-François dont le nom n’a pas été révélé. Les lieux infectés ont été mis en quarantaine.

L’Agence canadienne d'inspection des aliments « recommande aux autres fermes de la région d'augmenter la biosécurité ».

« L’Agence canadienne va procéder à l’euthanasie des oiseaux directement à la ferme et au compostage des oiseaux pour ne pas les déplacer et risquer de contaminer un autre producteur ou une autre entreprise », a avancé  Paulin Bouchard, le président de la Fédération des producteurs d'œufs et président de l'équipe de contrôle des maladies aviaires du Québec.

La direction de Canards du Lac Brome affirme qu'elle « collabore de près avec les spécialistes de l'

Agence canadienne d'inspection des aliments

ACIA et du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) afin de lutter contre la maladie et d'endiguer rapidement les risques de propagation », ajoutant que « des mesures de biosécurité rigoureuses ont été mises en place », sous la supervision du personnel de l'ACIA.

La nouvelle inquiète les autres producteurs

« Je trouve ça inquiétant, car les Canards du Lac Brome, c’est une très grosse entreprise. Ils ont des sites de production et des producteurs qui gardent des canards pour eux à plusieurs endroits », a confié le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA) Estrie, Michel Brien aux médias.

Il ne reste qu’à espérer que l’infection ne se répande pas à d’autres élevages.

Mentionnons toutefois que cette maladie n'est pas transmissible aux humains.