Dollarama n'a pas l'intention d'offrir plus de nourriture sur ses étagères

Malgré la popularité des aliments chez Dollarama, l'entreprise n'en offrira pas davantage.

Ma Fourchette
Ma Fourchette
Publié il y a 7 mois
Dollarama n'a pas l'intention d'offrir plus de nourriture sur ses étagères
Adobe Stock

Alors que de plus en plus de gens se rendent chez Dollarama pour y acheter des aliments et des produits ménagers, la chaîne dit ne pas avoir l'intention d'augmenter le nombre d'allées consacrées à ce type de produits.

C'est lors d’une conférence avec les analystes financiers à la suite de la présentation des résultats du deuxième trimestre de l’exercice 2024, clos le 30 juillet, que le président et chef de la direction de Dollarama, Neil Rossy, a confirmé que la chaîne ne changerait pas sa stratégie par rapport aux produits d'alimentation et d'entretien ménager: «Nous sommes satisfaits de l’espace qu’occupe chaque catégorie en magasin. »

Dans un communiqué annonçant les résultats financiers de Dollarama, la chaîne a indiqué une augmentation de 19,6% de ses ventes: «[Cette augmentation] est principalement attribuable à la hausse des ventes pour l’ensemble des catégories de produits de la Société, notamment à la demande qui demeure plus élevée que par le passé pour les produits de consommation courante. »

Bien que Neil Rossy reconnaisse que les aliments et les produits ménagers ont joué un rôle dans cette augmentation, le président et chef de Dollarama a déclaré: «Lorsque vous constatez de légers changements dans les tendances des ventes, ils sont plus liés au volume qu’à un changement dans notre offre. Je sais que c’est la saveur du mois avec toutes ces affaires sur YouTube au sujet de l’épicerie et de Dollarama. La réalité, c’est que nous n’avons pas agrandi notre section alimentaire [en magasin]. Ça reste une petite partie de notre offre. »

Au cours de la dernière année, l'inflation a poussé plusieurs consommateurs à changer leurs habitudes et selon la professeure adjointe de sciences de la consommation à l’Université Laval, Maryse Côté-Hamel, Dollarama n'a pas les infrastructures nécessaires afin de compétitionner avec les grands supermarchés: «Ce n’est pas un parfait compétiteur parce qu’il n’offre pas tous les produits. À part le pain, il y a très peu de produits périssables. [...] Pour les consommateurs qui veulent acheter des fruits et légumes frais, des œufs, du lait, de la viande et du fromage, c’est sûr qu’ils n’ont pas le choix de fréquenter les autres enseignes. »

Rappelons qu'on retrouve présentement 1525 succursales de Dollarama, alors que l'an dernier, la chaîne comptait 1444 commerces.

Source: La Presse