Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

Découvrez 8 tendances alimentaires pour 2021

Découvrez 8 tendances alimentaires pour 2021
0
Partages
Partager sur Facebook

En matière d’alimentation, 2020 a un peu dressé la table pour 2021. Certaines tendances initiées l’an passé poursuivront leur montée dans le coeur et l’estomac des Québécois.  La nutritionniste et docteure en pharmacie Annie Ferland s’est prêté au jeu des prédictions, à la demande du Devoir. Voici ce qu’elle prévoit dans le domaine de l’alimentation pour la nouvelle année. Quels seront nos goûts, nos nouvelles habitudes?

1. Le café

Adobe Stock

Avec cette nouvelle réalité du télétravail, on consomment plus de café à la maison. Et du bon café! Le confinement ne doit pas équivaloir à une boisson chaude de piètre qualité. Les gens se réapproprient le café d’une multitude de manières. Les chemex, les machines espresso, les Bodum… les ventes sont en hausse! De plus, on ajoute maintenant le café ailleurs que dans une tasse d’eau chaude… dans les smoothies, le granola le kombucha (le « coffbucha »), etc.

2. Les boissons sans alcool

Adobe Stock

On commence à apprivoiser le terme «mocktails » et cela va continuer en 2021. De là l’engouement  pour les boissons sans alcool, qui ne devrait pas se tarir prochainement.

3. Manger « vert » 

Adobe Stock

Le confinement nous aura permis de prendre conscience du gaspillage alimentaire et de l’impact de nos choix alimentaires sur l’environnement. On mange de plus en plus végé, on est plus sensibles au sur emballage et on cherche à prendre soi de notre santé tout comme de celle de la planète.

En 2021, on poursuivra nos efforts!

4. Les algues et les micropousses 

Adobe Stock


On trouve de plus en plus de micropousses en épicerie et il est de plus en plus « in » d’en cultiver à la maison.

La tendance s’installe, même si peut-être moins fortement que pour d’autres modes alimentaires.

On apprivoise aussi les kombu, mais également les algues du Québec. Elles sont appréciées dans les bouillons et pour leur goût salé naturel.

5. Les pois chiches

Adobe Stock

Cette légumineuse passe-partout monte en grade en 2021. On la retrouve même dans des tartines chocolatée, dans des céréales pour le petit-déjeuner ou du lait végétal.

C’est la suite logique de la tendance « légumineuses » des deux dernières années. Le pois chiche étant super polyvalent, c’est le chouchou de sa famille.

Même son eau de cuisson, l’aquafaba,  remplace bien  les œufs dans les recettes. Sa farine est utilisée dans la confection de pizzas et de tortillas. Certains affirment même que le pois chiche est le nouveau chou-fleur…

6. Les boîtes prêt-à-manger

Adobe Stock

Nous avons hâte de retourner au resto, mais la crise de la COVID nous aura donné goût au  prêt-à-manger et on voudra que les chefs continuent de nous offrir ce genre d’offres parallèles. Même des épiceries développent des cuisine afin de développer des lignes de  prêt-à-manger.

7. La consommation de produits locaux

Adobe Stock

La pandémie du coronavirus nous aura fait réfléchir aux faiblesses de notre autonomie alimentaire, mais aussi de la richesse de nos produits québécois. Partout, on a lancé le message de l’importance de consommer local.  Le ferons-nous longtemps? Il faudra continuer encore un moment, croit-on. Les produits étrangers seront plus chers, puisqu’il manque d’employés, touchés par la maladie. Au Canada, on ne manquera pas de nourriture, mais certains produits seront plus rares et il faudra se tourner vers le local.

8. Un changement dans nos habitudes alimentaires

Adobe Stock

La période de confinement nous a poussés à faire quelques changements dans nos habitudes alimentaires. Certains ont renoués avec le petit-déjeuner, par exemple. Aussi, une étude menée par The American Journal of Clinical Nutrition nous a appris que les Québécois auraient légèrement amélioré leur alimentation depuis le printemps dernier. On prend plus le temps de manger, assis en famille et on cuisine plus de repas soi-même.

Le fait de vivre à notre propre rythme nous  apprend permet à mieux écouter les signaux de faim et de satiété. Cette année, on devrait garder un rythme plus lent et plus sain. 

Source: Le Devoir · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...