Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Trucs et Astuces

COVID-19: comment décontaminer ses achats d'épicerie

COVID-19: comment décontaminer ses achats d'épicerie
0
Partages
Partager sur Facebook

Plusieurs études se sont penché sur la durée de vie du nouveau coronavirus sur les surfaces. Si une étude a indiqué que le virus pouvait survivre jusqu'à 24 heures sur le carton et jusqu'à trois jours sur du plastique et de l'acier, une autre étude avance que le virus peut survivre jusqu'à neuf jours sur certaines surfaces. Et des scientifiques ont même trouvé des traces du virus jusqu'à 17 jours plus tard à bord du Diamond Princess. 

Il est donc plus prudent de décontaminer tout ce que vous faites entrer dans la maison, incluant les achats de fruits et de légumes. 

« Ce n’est pas encore prouvé qu’on pourrait s’infecter en mettant la main sur quelque chose de contaminé et en portant ensuite notre main au visage, mais c'est tout à fait possible », a indiqué Normand Voyer, chimiste et professeur de chimie à l’Université Laval, à Radio-Canada. 

Si vous lavez vos achats avec de l'eau et du savon pour ensuite les rincer à l'eau claire, cela devrait enlever toute trace du virus. 

Le savon à vaisselle est recommandé, mais évitez de nettoyer vos fruits et légumes avec des produits spécialisés car ils n'ont pas ce qu'il faut pour dégrader les virus, servant surtout à éliminer les pesticides. 

« Ce que je fais moi-même en arrivant avec mon épicerie, c’est de premièrement tout placer au même endroit. Ensuite, je me lave les mains, je mets de l’eau savonneuse dans mon évier et je prends un linge pour frotter tout ce qui est emballage et conserve », a expliqué Normand Voyer. 

Pour le carton, comme le virus n'y resterait que 24 heures, il est plutôt recommandé de le laisser en quarantaine pendant 24 heures. 

Il n'est pas conseillé de laisser vos achats au congélateur, car le froid ne tue pas le virus. Il pourrait même survivre dans ces conditions jusqu'à deux ans. 

« Ce que l’on sait des coronavirus du passé, c’est que, plus on les refroidit, en les mettant au frigo par exemple, plus ils restent infectieux longtemps », a expliqué Normand Voyer. 

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...