Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Santé

Les boissons sucrées à haute teneur en alcool sont dorénavant interdites au Canada

Les  boissons sucrées à haute teneur en alcool sont dorénavant interdites au Canada
155
Partages
Partager sur Facebook

C’est ce 23 mai 2019 que les modifications apportées au Règlement sur les aliments et drogues concernant les boissons sucrées à haute teneur en alcool entrent en vigueur, a confirmé à CBC le bureau de la ministre fédérale de la Santé, Ginette Petitpas Taylor.

Il est dès maintenant interdit de vendre au pays des boissons sucrées à haute teneur en alcool, comme celles qui ont joué un rôle dans le tragique décès de la jeune Québécoise Athena Gervais, le 26 février 2018.

En décembre 2018, Santé Canada avait annoncé que le Règlement créerait une nouvelle catégorie de boissons alcoolisées, soit celle des « purifiées et aromatisées » et dont le taux d'alcool serait limité de la façon suivante :

7,2 % d’alcool dans des contenants de 355 ml;

5,4 % d’alcool dans des contenants de 473 ml;

4,5 % d’alcool dans des contenants de 568 ml;

3,6 % d’alcool dans des contenants de 710 ml.

source: Youtube - Montreal Gazette

Ces limites équivalent à 1,5 consommation standard d’alcool. Il faut savoir que certains produits vendus jusqu’à maintenant au Canada pouvaient contenir l'équivalent de pas moins de 4 consommations.

Santé Canada avait mis en avant le fait que les boissons sucrées à haute teneur en alcool entraînaient un risque de surconsommation accidentelle, car le goût de l'alcool y était masqué par une forte quantité de sucre.

La ministre Petitpas Taylor avait affirmé de son côté pour être « vivement préoccupée par l’offre grandissante de ces boissons à haute teneur en alcool, ainsi que par l’attrait qu’elles exercent chez les jeunes ».

C’est lors du décès d’Athena Gervais, 14 ans, à Laval, qu’un mouvement visant à empêcher la vente de boissons alcoolisées très sucrées a démarré.

L'enquête du coroner à ce sujet a conclu que l’adolescente était « décédée par noyade avec une composante possible d’hypothermie, dans un contexte de consommation excessive d’une boisson sucrée à haute teneur en alcool ».

Athena avait bu près de trois cannettes de 568 ml d'une boisson nommée FCKD UP, contenant une teneur en alcool de 11,9 % (l‘équivalent de 12 verres de vin!) et ce, en moins de 30 minutes.

source: Youtube - Montreal Gazette

Une boisson du genre, la Four Loko, a aussi contribué au décès de Pierre Parent, un résident de Drummondville âgé de 30 ans, en 2017.L’ enquête du coroner au sujet de cette mort a été publiée l'été dernier. Elle concluait que le jeune homme avait succombé à un mélange de Four Loko, de caféine et d'un médicament contre le rhume.

Le groupe Geloso, a cessé de produire la boisson FCKD UP après le décès de la jeune Athéna. La boisson Four Loko a pour sa part été retiré des tablettes. 

Notons que le décès d'Athena Gervais avait motivé Québec à limiter la vente de boissons sucrées alcoolisées contenant plus de 7 % d’alcool à la Société des alcools du Québec (SAQ).

Le père de l'Athena, Alain Gervais, avait dit en décembre qu'il était en faveur de la modification réglementaire annoncée par Santé Canada.

L’organisme Éduc’Alcool, de son côté, jugeait le règlement annoncé « décevant », car il ne s'attaque pas à l'emballage, au lettrage et à l'étiquetage des boissons visées, vus comme attirants pour les adolescents.

Dans son rapport concernant le décès d'Athena Gervais, le coroner Martin Laroque avait aussi recommandé un encadrement au sujet de l'apparence de ces boissons, dans le but d’éviter toute image banalisant leur consommation excessive.

Monsieur Laroque suggérait entre autres de restreindre à l'équivalent d'une consommation standard la teneur en alcool dans les boissons sucrées.

Nos plus populaires ...