Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Santé

La « viande » vegé: faut-il s’en inquiéter?

La « viande » vegé: faut-il s’en inquiéter?
0
Partages
Partager sur Facebook

Pendant longtemps, plusieurs entreprises ont cherché à créer de la bonne fausse viande, afin de répondre à la demande des gens qui désirent réduire leur consommation de viande animale ou qui ont adopté un mode de vie végétarien.

Il y a quelques temps, Beyond Meat semblait avoir gagné la course. De nombreuses chaines de restauration rapide, ainsi que des épiceries, ont publicité ce produit révolutionnaire.

Les substituts de viande végé de l’entreprise californienne  Beyond Meat ont donc beaucoup fait parler d’eux. Leur goût se rapprochant du poulet, du boeuf et du porc sont arrivés des États-Unis en 2018 via A&W.

Mais est-ce que ces produits sont une bonne option?

Dans l’idéal, un aliment parfait est  bon pour la santé et pour notre planète, économique et a évidemment bon goût.

Adobe Stock

Au niveau du goût,  les saucisses et galettes à burger Beyond Meat ont conquis plusieurs consommateurs, qui trouvent que leur saveur et leur texture imitent bien la viande.

Au niveau environnemental, les produits végétaux sont aussi meilleurs que le boeuf, dont l’élevage génère beaucoup de gaz à effet de serre. 

Toutefois, rien n’est parfait. Ces produits à base de végétaux sont   plus de deux fois plus chers que leurs équivalents faits de viande et ont ainsi moins de chances d’occuper une place dans la plupart de nos paniers d’épicerie.

Finalement leurs vertus  santé ne sont pas concluantes. En effet, ces produits sont    ultratransformés et le Guide alimentaire canadien et les nutritionnistes conseillent d’éviter ce genre de produits à tout prix.

Dans une galette Beyond Meat, par exemple, on retrouve de l’eau, de l’isolat de protéine de pois, de l’huile de coco raffinée, de l’huile de tournesol, de la saveur naturelle, de la protéine de riz, de la protéine de fève faba, de l’amidon de pomme de terre, du sel, du jus de fruits, du jus de légumes, de la fibre de pomme, de la méthylcellulose, de l’extrait d’agrumes et de l’alginate de calcium. C’est beaucoup!

Dans une galette, on retrouve 16 % des apports quotidiens de sel recommandés. C’est  plus de trois fois ce que contient une galette de bœuf. De plus, on y retrouve tout autant de gras saturés. On a beau vouloir contrer les risques liés à une trop grande consommation de viande rouge, rien ne prouve que  remplacer cette dernière par un produit aussi transformé soit vraiment meilleur. 

En conclusion, pour  profiter au maximum des vertus du véganisme, il vaut mieux opter pour des produits frais, non transformés et économiques.

Source: L'actualité · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...