Santé : En décembre prochain, des produits comestibles au cannabis seront disponibles au Canada
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

En décembre prochain, des produits comestibles au cannabis seront disponibles au Canada

Et ce, de façon tout à fait légale.

Publié le par Ma Fourchette dans Santé
Partager sur Facebook
166 166 Partages

Radio-Canada nous apprend que des produits comestibles et des dérivés du cannabis seront disponibles en vente légale à partir de la mi-décembre 2019 au Canada. C’est un vaste marché qui est sur le point de prendre son envol au pays, via des friandises, des boissons, des crèmes pour la peau, du haschich ou de l’huile pour vapoter.

Le gouvernement Trudeau a décrété que la deuxième phase de la légalisation du cannabis allait avoir lieu après la prochaine élection fédérale.

Ottawa avait déjà promis que la vente de produits comestibles et de concentrés de cannabis allait être autorisée au plus tard un an après la légalisation, donc le 17 octobre 2019.

Selon les informations disponibles, la réglementation qui entérinera ce changement entrera bel et bien en vigueur le 17 octobre prochain. Cependant, les produits seront disponibles plus tard.

Adobe

Le gouvernement actuel s’attend à ce qu’une sélection limitée de produits arrive graduellement en magasin ou en ligne dès la mi-décembre 2019.

Ce nouveau règlement sera implanté en octobre, mais on prévoit une période de deux mois pour l’approbation des nouveaux produits.

Les titulaires d’une licence de transformation devront fournir à Santé Canada un avis écrit indiquant la catégorie de cannabis du produit, une description du produit (et son nom commercial) et la date prévue de la mise en vente. Ce, au moins 60 jours avant la mise en vente d’un produit du cannabis.

Les entreprises auront besoin de temps pour se familiariser avec les nouvelles règles et les nouveaux produits.

Elles auront également besoin d’un moment pour acheter et obtenir les produits avant que ces derniers ne soient disponibles pour la vente.

Les provinces et les territoires seront chargés d’encadrer la distribution de ces produits et décideront du lieu et de la manière dont ces nouveaux produits seront vendus.

Le ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair, a affimré que 

« Dans les prochaines semaines, nous nous engageons à travailler étroitement avec les provinces et les territoires, ainsi que l’industrie, pour assurer une mise en œuvre efficace de ces nouvelles règles ».

On se souvient que la commercialisation du cannabis séché à l’automne dernier a nécessité des ajustements et a connu des problèmes d’inventaires.

Adobe

Ottawa doit dévoiler la version finale de sa réglementation sur les produits comestibles et dérivés aujourd’hui, 14 juin.

Le gouvernement autorisera la vente d’une grande sélection de produits dérivés du cannabis, sous forme comestible, concentrée ou à usage topique.

On pourrait donc dans quelques mois retrouver des gâteaux, des produits de beauté, du hashish et de l’huile de cannabis sur les tablettes canadiennes.

Santé Canada est d’avis qu’une grande variété de produits du cannabis aidera à déloger le marché noir.

En matière de produits issus du cannabis, surtout ceux qui sont comestibles, les possibilités sont presque infinies.

On sait toutefois qu’ils devront être « stables », ce qui veut dire qu’ils ne devraient pas être réfrigérés ni congelés. Si de la viande est utilisée dans la production des produits, elle devra être séchée.

Selon ce qu’on sait jusqu’à maintenant, le gouvernement s’attend à recevoir un très grand nombre de demandes de licences de transformation.

Plusieurs entreprises veulent se lancer à la conquête de ce nouveau marché qui semble très prometteur.

Mentionnons que les autorités posent des règles strictes à cette nouvelle étape dans le monde de l’alimentation et des cosmétiques au pays.

  • Les produits devront être emballés de manière sécuritaire, contenir une quantité maximale de 10 milligrammes de THC par unité ou emballage.
  • Ils ne devront pas être attrayants pour les enfants.
  • Ils ne pourront pas être mélangés ni à de l’alcool ni à une quantité de caféine excédant 30 milligrammes par unité.

- Il sera interdit de les enrichir de vitamines, de minéraux ou de substances toxiques ou délétères.

- Les emballages devront être neutres et afficher des mises en garde et des informations sur la concentration du produit.

Une équivalence en cannabis séchée sera aussi indiquée pour aider les consommateurs à s’y retrouver.

D’ailleurs, la ministre de la Santé, Ginette Petitpas-Taylor, enjoint les consommateurs de cannabis au Canada à le ranger de manière sécuritaire, hors de la portée des enfants.

Le gouvernement n’a pas apporté de changements majeurs à sa réglementation finale à la suite d’un processus de consultation, si on compare à celle proposée en décembre dernier.

Certaines mesures ont été renforcées pour restreindre davantage la publicité et l’affichage d’une marque associée au cannabis.

Il sera de plus interdit de fabriquer des produits à base de cannabis dans les mêmes installations que des produits alimentaires « normaux ».

Est-ce que cette nouvelle vous rend enthousiaste, ou plutôt craintif? Achèterez-vous des produits contenant du cannabis?

EBook
EBook
Partager sur Facebook
166 166 Partages
Imprimer Sauvegarder sur Pinterest

Source: MSN
Crédit Photo: Adobe Stock