Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Santé

Crise de la COVID-19 et détresse alimentaire: des chefs s’unissent pour aider autrui

Crise de la COVID-19 et détresse alimentaire: des chefs s’unissent pour aider autrui
0
Partages
Partager sur Facebook

Nous traversons une crise sans précédent dans l’ère actuel et plusieurs personnes font face à des défis encore plus grands que de simplement rester en confinement. Dans notre société, des gens luttent chaque jour pour se nourrir et nourrir leur famille et en temps normal, peuvent faire appel à des organismes communautaires pour y arriver avec un peu moins de stress. Mais voilà qu’à cause de la pandémie de la COVID-19, une portion de ces organismes ont dû fermer leurs portes, par manque de ressources. De plus, les pertes et suspensions d’emplois records ont appauvri encore plus de gens.

C’est pourquoi la Tablée des Chefs a décidé de faire sa part. La Tablée des Chefs est un organisme à but non lucratif (OBNL) qui a pour mission de nourrir les personnes dans le besoin et de développer l'éducation culinaire des jeunes.

Pour venir en aide aux banques alimentaires, l’organisme, chapeauté par son directeur général et fondateur Jean-François Archambault, a réuni de plusieurs chefs québécois, dont Stefano Faita, Jérôme Ferrer, Ricardo Larrivée et Éric Gonzalez et Caroline McCann, avec pour objectif  de nourrir les gens pour qui s’alimenter est un grand défi. Le tout sera en place dans les prochains jours, à la mi-avril.

Pour garnir les réfrigérateurs des Banques alimentaires du Québec (BAQ), La Tablée des Chefs et ses partenaires lancent cette mobilisation d’envergure qui vise à produire rien de moins que plus de 800 000 repas.

Monsieur Archambault et son équipe ont lancé ce projet d’envergure avec le support du ministère de l’Agriculture. Car évidemment, plusieurs règles d’hygiène sont de mise actuellement pour protéger tout le monde impliqué du coronavirus.

«Il fallait d’abord vérifier si on pouvait ramener les cuisiniers dans leur cuisine de façon sécuritaire, a commenté le directeur-général de la Tablée des Chefs à TVA vendredi. On travaillait déjà avec le ministère de l’Agriculture au niveau de l’hygiène et de la salubrité.»

«J’ai appelé le directeur Jean Bergeron, lui ai partagé l’idée et on a retravaillé une charte de sécurité alimentaire autour du projet. Il m’a donné le feu vert», a-t-il ajouté.

capture d'écran - Facebook - Tablée des Chefs

Plusieurs groupes oeuvrant dans le domaine de la restauration ont également décidé de se joindre à l’initiative de ce merveilleux projet qui porte le nom de Cuisines solidaires. Il s’agit entre autres des rôtisseries St-Hubert, du Groupe Sportscene, des Canadiens de Montréal (Groupe CH) ainsi que des restaurants Normandin. 

Les Cuisines solidaires ont aussi pour partenaires financiers Québecor, IGA et Centraide, notamment.

Pour chacune des portions préparées, 1 $ sera versé aux établissements participants pour rémunérer les cuisiniers et leurs brigades.

Certains chefs rouvriront leurs cuisines ou leurs restaurants pour l’occasion et Ivanhoé Cambridge, une filiale immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, prêtera les cuisines de ses propriétés du Fairmont Le Reine Elizabeth et du Fairmont Le Château Frontenac pour assurer la production des plats.

«On leur donne les aliments clés en main. Je ne voulais pas leur demander rien d’autre que de revenir cuisiner et je voulais les rémunérer. Je voulais leur donner 1 $ la portion. Un cuisinier peut faire 20 à 25 portions à l’heure », a expliqué Jean-François Archambault à TVA.

Les personnes qui désirent soutenir la cause des Cuisines solidaires de la Tablée des Chefs en effectuant un don sont invitées à le faire en visitant le www.tableedeschefs.org.

Source: Le Grenier · Crédit Photo: capture d'écran - Facebook - Tablée des Chefs

Nos plus populaires ...