Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Santé

COVID-19: plusieurs commerces refusent maintenant les sacs réutilisables

COVID-19: plusieurs commerces refusent maintenant les sacs réutilisables
0
Partages
Partager sur Facebook

Le coronavirus qui sévit actuellement stoppe momentanément du moins, les efforts écologiques de plusieurs personnes et de plusieurs commerces. Ainsi, des marchés d’alimentation ont pris l’initiative de ne plus accepter les sacs réutilisables pour le moment.

Ainsi, la chaîne Loblaw les refuse jusqu'à nouvel ordre. Dans certains IGA il y a quelques jours, des employés avisaient les clients que ce type de sacs ne serait plus accepté pour le moment.

Loblaw, qui avait mis beaucoup d’efforts à réduire l’utilisation de sacs de plastique dans ses magasins, a décidé pour l’heure d’en faciliter l’utilisation dans le but d’assurer la sécurité de ses employés, a affirmé Johanne Héroux,  directrice principale aux affaires corporatives et communications de l’entreprise. 

Comme les sacs réutilisables sont manipulés plusieurs fois par plusieurs personnes, ils augmentent les risques de contamination, selon l’entreprise.

Maxi, Provigo, Intermarché et Pharmaprix ont aussi reçu cette consigne.

Ailleurs par contre, plusieurs commerces acceptent encore les sacs réutilisables. Comme Roset, une épicerie indépendante de la rue Maguire à Montréal, dont Sarah Julie J. Langlois est la copropriétaire.

Madame Langois n’a pas reçu d'indications claires à savoir si les sacs réutilisables sont dangereux ou non et donc, si elle doit les accepter ou pas.

Elle aimerait que le gouvernement fournisse des directives et des uniformes aux commerçants pour les aider à combattre la COVID-19 et à mieux protéger leurs employés.

L'Association des détaillants en alimentation du Québec est actuellement en pourparlers à ce propos avec le ministère de l’Agriculture des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

« On demande justement de mettre quelques directives claires, minimales pour que les commerçants puissent avoir une base pour travailler et ensuite mettre en application ces bases-là », à confié son directeur des affaires publiques, Stéphane Lacasse à Radio-Canada. 

Cela afin de rassurer la clientèle et sécuriser le personnel.

Yohan Dallaire Boily, le relationniste du MAPAQ, affirme que « Le gouvernement souhaite effectivement outiller ces entreprises ».

Québec finalise en ce moment un protocole de mesures pour tous les commerces essentiels.

À suivre…

Source: MSN Finances · Crédit Photo: Adobe Stock

Nos plus populaires ...