Un facteur fera en sorte que les Québécois devront payer plus cher pour leur maïs cet été

Vos épluchettes de blé d'Inde ne seront plus les mêmes.

Ma Fourchette

Si vous avez organisé une épluchette de blé d'Inde cette année, attendez-vous à voir le prix grimper et à devoir patienter avant de pouvoir en acheter, rapporte Radio-Canada. Ainsi, le mauvais temps des dernières semaines a causé des retards dans les récoltes. 

« Cette année, c’est un peu plus compliqué parce qu’on a eu beaucoup de pluie et de froid en juin. Le blé d’Inde est une plante tropicale. Elle a besoin de beaucoup de chaleur. Y compris la nuit, genre 20 degrés », résume à Radio-Canada Médé Langlois, producteur à Neuville.

C'est donc seulement vers la fin du mois de juillet qu'on pourra voir les premiers maïs être vendus dans les kiosques de fruits et légumes. « On a une dizaine de jours de retard. On peut même monter jusqu’à 12 jours », prévoit M. Langlois. 

Toutefois, malgré le délai, le goût sera le même. Toutefois, il faudra débourser plus que l'été dernier, notamment à cause de l'augmentation des coûts de production. 

« Les intrants, la main-d'œuvre, le pétrole… tout coûte plus cher. Il y aura une augmentation des prix, mais elle sera raisonnable », rassure M. Langlois.