Subway procède à un changement majeur qui ne fera pas le bonheur de tous les Québécois

Il s'agit tout de même d'un important changement

Ma Fourchette

En raison du prix de la laitue qui a littéralement explosé à cause d'une pénurie, plusieurs restaurants doivent modifier leur menu, rapporte La Presse canadienne

Ainsi, comme la demande reste forte malgré une offre de plus en plus restreinte, les distributeurs estiment que la pression devrait continuer en novembre sur les prix. 

Cela fait en sorte que certains restaurants ont augmenté les prix de leurs plats comportant de la laitue. D'autres ont carrément décidé d'enlever certains plats de leur menu.

Cette situation est notamment due à un virus qui sévit en Californie, un État qui produit une grosse partie de la laitue que nous consommons, a expliqué Kelly Higginson, directrice de l'exploitation de l'association Restaurants Canada, en entrevue avec La Presse canadienne. Ce facteur s'ajoute à la chaleur et la sécheresse qui ont déjà miné les récoltes. 

« Cette zone particulière a vu ses cultures décimées. Il y a donc une pénurie massive », résume Mme Higginson.

« Tout le monde retire la laitue du menu », ajoute-t-elle, en parlant autant des chaînes de fast-food que des établissements gastronomiques.

Certaines laitues se vendent même quatre fois le prix habituel. 

« Il n’y a pas de place pour que ces restaurants absorbent plus de coûts… et quelqu’un ne paiera qu’un montant limité pour une salade. Donc, une fois que le prix atteint un certain point, ils devront simplement la retirer du menu », justifie Mme Higginson.

Des grandes chaînes emboîtent le pas

Cette semaine, Subway a annoncé que la laitue serait indisponible dans certains de ses restaurants. La chaîne espère que la situation s'améliorera d'ici la fin du mois.

La chaîne Swiss Chalet a de son côté annoncé sur Twitter que les salades du jardin et César ne seraient plus sur son menu en raison de la pénurie. Les articles comme les hamburgers qui contiennent de la laitue normalement seront également servis sans.

Selon Mme Higginson, si les restaurateurs sont nombreux à se tourner vers d'autres produits comme les choux frisés ou les épinards, ces derniers pourraient également voir leur prix augmenter.