Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Recettes

Après la tire d’érable, voici la tire de bleuets

Après la tire d’érable, voici la tire de bleuets
0
Partages
Partager sur Facebook

Manger de la tire sur la neige est une tradition québécoise pratiquement incontournable au printemps. On parle de tire d’érable, évidemment.

Mais voici que le concept prend une nouvelle tournure sur le bien connu site du Village historique de Val-Jalbert, au Lac-Saint-Jean!

On y propose en effet cette année de déguster de la tire de bleuets. Et pas besoin d’attendre que le temps s’adoucisse pour cela!

Pour le moment, ces dégustations ne sont offertes qu’à Val-Jalbert les week-ends, mais ce produit pourrait éventuellement être commercialisé dans l’avenir.

Cette nouvelle idée gastronomique est celle de Gilbert Naud, le cuisinier au Bistrot du Moulin, qui opère au Village touristique.

« On utilise beaucoup de bleuets dans différentes recettes et, durant la cuisson, ça produit beaucoup de sirop de bleuets, dit-il. On en utilise beaucoup pour les déjeuners, comme sur les crêpes, mais il nous en restait toujours. Un jour, j’ai décidé de faire bouillir le sirop jusqu’à obtenir la consistance de la tire », a-t-il confié à La Presse.

Monsieur Naud a fait goûté son invention à ses collègues, puis aux touristes, l’hiver passé et l’engouement a été immédiat.

Les gens demandaient quand il serait possible d’en manger à nouveau.

En décembre dernier, Val-Jalbert a donc lancé un projet-pilote de tire de bleuets et l’expérience a confirmé le succès de ce nouveau produit.

Facebook

La COVID-19 et les mesures sanitaires reliées ont  retardé le lancement officiel de la tire de bleuets, mais il a finalement eu lieu au début de février. On a nommé e produit « tire Val-Bleuet », le nom qui a été élu suite à un concours.

La tire de bleuets a la même concentration en sucre que l’érable, elle  fige bien sur la neige et son goût évoque une « explosion de bleuets bien sucrés ».

Mais, selon le chef Naud, comme il y a   plus de fructose dans le bleuet, la tire paraît moins sucrée.

Il sera possible pour les gens qui ont la chance de visiter Val-Jalbert de déguster à volonté cette nouveauté chaque fin de semaine, pour un montant de 5$ par adulte et 3$ par enfant. 

Pandémie de coronavirus oblige, une seule bulle familiale sera admise par station. Chaque client aura un bâton en bois emballé et la neige sera changée entre chaque famille.

Monsieur Naud prévoit cuisiner entre 15 et 20 kg de bleuets pour le restaurant et pour faire la tire, qui est constituée  uniquement de bleuets et de sucre. 

Pour le moment, même si on pense commercialiser la Val-Bleuet, aucun plan concret n’est en branle pour le moment en ce sens. À l’heure actuelle, l’idée est d’attirer des visiteurs au Village avec ce produit « unique et exclusif ».

Source: La Presse · Crédit Photo: Facebook

Nos plus populaires ...