Veuillez appuyer sur la touche entrer ⏎ pour valider la recherche

Desserts

Pénurie de bûches de Noël Vachon

Pénurie de bûches de Noël Vachon
0
Partages
Partager sur Facebook

Presque 7 mois après les inondations qui ont ralenti et même paralysé la production de petits gâteaux Vachon à l’usine de Sainte-Marie, en Beauce, la célèbre compagnie n’arrive pas à répondre à toute la demande de ses fameuses bûches de Noël.

Il en manque donc au Nouveau-Brunswick et elle ne sera pas livrée dans l’ouest du pays.

Même si ce classique gâteau des Fêtes de Vachon est annoncé dans les circulaires en vigueur jusqu’à la semaine prochaine des supermarchés Metro et IGA du Québec et d Nouveau-Brunswick), il se peut que toutes les épiceries ne parviennent pas à faire face à la demande.  Habituellement, quand un produit est affiché dans ces circulaires, c’est parce que les supermarchés en ont en quantités suffisantes.

Actuellement au Québec, les grandes épiceries disent être en mesure de faire face à la demande de leurs clients, mais cela ne semble pas le cas dans les Maritimes. 

«Je ne tiendrai pas plus qu’une journée et demie. J’ai juste reçu cinq caisses [contenant chacune 20 bûches]. Je pensais que j’allais en recevoir plus »,  a confié à La Presse au téléphone, Georges Babineau, directeur adjoint du supermarché Coop IGA de Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. La prochaine (et dernière) livraison est prévue pour le 6 décembre. Jusque là, même si des clients insistent pour réserver leur bûche, M. Babineau refuse d’accéder à ce genre de demandes.

Pour lui, c’est « premier arrivé, premier servi ».

M. Babineau  essaie d’offrir d’autres options à ses clients. « Mais ça ne compensera pas la bûche Vachon. Je ne sais pas ce qu’ils mettent là-dedans, mais c’est la favorite de tout le monde », a-t-il dit à La Presse, mentionnant du même coup que deux de ses amis ont demandé à leur fille vivant à Québec de les ravitailler en bûches!

À la Coop IGA de Dieppe, située à une cinquantaine de kilomètres de Bouctouche, c’est la même histoire.

« J’en ai eu le vendredi 22 novembre et elles ont disparu pendant la fin de semaine », a expliqué le directeur adjoint de l’endroit, Marc Veilleux.

Chez Indépendant, à Shippagan (NB), une enseigne de Loblaw, on est allé chercher des réserves de bûche au Québec, étant persuadé que les quantités livrées auraient été insuffisantes, a appris La Presse.

Marie-Ève Royer, vice-présidente aux ventes nationales pour Bimbo Canada, propriétaire de l’entreprise qui crée ces célèbres gâteaux, a admis que cet amour des Néo-Brunswickois pour le bûche Vachon a surpris la société.

Cette année, Vachon a décidé de produire une seule saveur (gâteau à la vanille recouvert d’un glaçage au chocolat), au lieu de deux comme l’an dernier. De plus, l’Ouest canadien, un endroit où Vachon n’enregistrait pas les plus grosses ventes, ne recevra pas la pâtisserie de Noël. 

«Cette année, on produit seulement la bûche traditionnelle. C’est pour réduire la complexité. C’est vrai qu’on n’est pas complètement remis des inondations. Ce serait vous mentir que de vous dire qu’on est complètement de retour à la normale», a admis madame Royer à La Presse.

« C’est vrai que c’est beaucoup plus manuel, donc que ça nous prend beaucoup plus de temps à les produire. C’est pour ça qu’on a limité notre assortiment », a-t-elle indiqué.

« On prédit un certain nombre de bûches et pour moi, par la suite, c’est difficile d’augmenter ou de diminuer les quantités. C’est basé sur une prédiction de ventes», a-t-elle ajouté.

capture d'écran - Facebook

Madame Royer n’a cependant pas voulu révéler à La Presse quel était le nombre de bûches que l’entreprise allait produire cette année.

Questionnée une nouvelle fois par La Presse quelques heures plus tard et au fait des témoignages des marchands du Nouveau-Brunswick, vice-présidente aux ventes nationales a affirmé que la compagnie ferait des pieds et des mains pour livrer davantage de boîtes de la fameuse bûche. 

« Nous ne voulons pas décevoir nos fidèles clients. Si par la suite un magasin a besoin de quantités additionnelles, on fera notre possible pour en livrer davantage selon la disponibilité des produits », a-t-elle fait savoir par courriel à La Presse. « Les ventes à ce jour sont plus élevées que nos prédictions et nous ont surpris – nous avons des commandes additionnelles qui arriveront dans la province dans les prochains jours. »

Chez IGA, la porte-parole Anne-Hélène Lavoie croit également que « le fournisseur avait mal évalué les quantités ».

Les bûches Vachon seront produites jusqu’à la fin du mois de décembre.

Serez-vous déçus, si vous ne mangez pas de cette bûche cette année?

Source: La Presse
Crédit Photo: Facebook

Nos plus populaires ...